Le Piméné le week-end du 6-7 août 2016

Cette nuit, c’est la nuit des étoiles alors ça m’était impossible de rester à la maison. La famille est en vadrouille à la capitale … les pauvres … et moi je suis seul mais pour autant, comme à chaque fois, moi aussi je pars en vadrouille. La météo annoncée est superbe qui plus est.

Au début j’étais parti pour dormir au sommet de la Munia comme il y a quelques années mais je me suis dirigé sur le Piméné. En effet, je suis venu des dizaines de fois sur Gavarnie et je pense y avoir quasiment tout fait mais je ne suis jamais monté au sommet du Piméné alors c’est parti. Le temps de régler les affaires courantes à la maison et de faire la route, je pars de Gavarnie à 17h … autant dire que ça va être chaud pour bivouaquer au sommet.20160806165852-DSC_9954C’est toujours aussi blindé à Gavarnie en été … et encore il est tard et je m’en sors pas mal. Comme à chaque fois un petit cliché sur les Astazou et la superbe arête NE.20160806170548-DSC_9957Encore quelques minutes à côtoyer le monde et je mets le cligno vers les Espuguettes où j’espère qu’à cette heure là je serai relativement tranquille sur le chemin.20160806170612-DSC_9958 En chemin, on y trouve toujours ces soleils comme le dise les enfants.20160806171858-DSC_995920160806175344-DSC02956Comme à chaque ascension aux Espuguettes, j’adore le moment où on sort de la forêt et qu’on y découvre les Astazou.20160806174952-DSC_996420160806180352-DSC02957Il ne manque que quelques minutes avant de découvrir le refuge des Espuguettes sur son superbe perchoir.20160806180524-DSC_9966Un peu plus haut la vue sur les murailles de Gavarnie (La Tour, Le Casque, La Brèche de Roland, Le Taillon, Le Gabietou, …) et le Vignemale est toujours aussi belle.2016080618164820160806182602-DSC_996720160806182708-DSC_9969 Enfin je suis quasiment au refuge où il semble y avoir du monde … normal, il fait beau, on est en août, et c’est un endroit superbe.20160806183918-DSC_997020160806183924-DSC_9971Il est quasiment 19h et comme très souvent, les nuages commencent à s’agglutiner sur les sommets.20160806190238-DSC_997720160806190854-DSC_997920160806190914-DSC_998020160806191818-DSC02968 Ça me dit rien qui vaille … car en général ça fini par se transformer en brouillard … et ça finit bien par se transformer en couche nuageuse épaisse. Je fais le plein d’eau au refuge et là 2 options s’offrent à moi: soit je monte dans le brouillard au sommet du Piméné au risque qu’il soit lui-même dans les nuages, soit je monte sur les plateaux au-dessus du refuge et je m’arrête là. Je ferai le sommet demain matin de bonne heure. Ce sera option 2 car ça s’épaissie vraiment très vite. Je pose donc le bivouac 150m au-dessus du refuge au milieu de mes amis les moutons :-).20160806194528-DSC_9986 Petit repas et très vite je me couche. Il ne fait pas froid mais comme on ne voit rien, que faire d’autre. A 21h je suis donc déjà au lit et pour la nuit des étoiles beh …


Sur les coups de 1h du matin je suis toujours dans les nuages mais je devine quelques étoiles à travers. J’essaie de me rendormir mais 10 minutes après je sens l’air frais qui m’arrive dessus. La mer de nuage est en train de descendre et je suis dans une trouée, c’est magnifique ! En 15 minutes me voilà intégralement au-dessus de la mer de nuage, c’est magique ! Les gens qui n’ont jamais vu un ciel étoilé en montagne passe à côté de quelque-chose d’énorme. Cette nuit il n’y a pas de lune et c’est donc la totale ! La voie lactée est superbe et c’est un ballet d’étoiles filantes ! Il ne se passe pas 2mn sans qu’il y en ait une. J’ai pas envie de m’endormir et pourtant … il faut bien. Je me réveillerai 1 ou 2 fois encore car je ne me lasse pas du spectacle. Puis à 4h du matin, là je m’endors pour de bon … jusqu’à 6h … ça fait du bien et la lumière commence à monter.20160807061904-DSC_9987 Le temps de prendre un tout petit déjeuner et de préparer un sac allégé et me voilà parti pour le Piméné et c’est à ce moment là que les moutons se décident à se réveiller eux-aussi.20160807063750-DSC_999420160807063756-DSC_999520160807064622-DSC_0001 Le soleil n’a pas encore fait son apparition mais il ne tarde pas à le faire.20160807065010-DSC_000220160807070218-DSC_00112016080706574020160807065404-DSC_000620160807065020-DSC_0004 Je ne suis pas très loin du Col du Piméné et ça y est il fait son oeuvre. Moi je commence à voir les murailles du cirque d’Estaubé.20160807073514-DSC_0026 Je poursuis mon chemin vers le col du Piméné qui n’est plus très loin.20160807072852-DSC_002020160807073718-DSC02987Il ne fait pas froid mais je suis content de trouver le soleil.20160807073904-DSC_002820160807073912-DSC_0030Là il faut basculer côté Estaubé pour contourner le Petit Piméné. On commence à bien voir le Mont Perdu que la météo ne nous a pas permis de réussir en juin dernier par deux fois…20160807075544-DSC02991Assez rapidement, on arrive sous le Petit Piméné, les marmottes commencent à se réveiller et le Piméné commence à faire son apparition.20160807075936-DSC_0035 Lorsque j’arrive au col, un vautour me survole et une harde d’Izards commence à monter au sommet avant moi. Pas la peine de faire la course ;-).20160807080304-DSC_003620160807080420-DSC0299220160807080534-DSC02993 Avant le sommet, il faut monter sur une croupe assez large mais dont la pente de part et d’autre est assez raide, surtout côté Gavarnie. Cette croupe mène à une antécime depuis laquelle fait suite une arête facile mais aérienne pour rejoindre le sommet.20160807081956-DSC_004120160807082012-DSC_004420160807082610-DSC02998Le sommet est très large, il y a bien de quoi bivouaquer … une autre fois. Mais quel belvédère ! Troumouse ! Mont Perdu ! Tout le massif de Gavarnie ! Le Vignemale ! Le Viscos, Luz et même la vallée d’Argeles ! Le Pic Long ! Le Pic du Midi de Bigorre ! … Et comme tout le long de mon ascension, je suis seul !20160807082736-DSC_004520160807082744-DSC_004720160807082748-DSC_004820160807082754-DSC_004920160807082758-DSC_005020160807082802-DSC_005120160807082808-DSC_005220160807082828-DSC_005320160807082900-DSC_005920160807082902-DSC_006020160807082910-DSC_00612016080708292320160807082928-DSC_006420160807082952-DSC03003Il y a un peu de vent mais juste ce qu’il faut. Je reste en tee-shirt c’est donc qu’il ne fait pas froid. J’amorce la descente et je suis toujours tout seul. Même les Izards ont disparu … pas les marmottes (dont j’ai loupé les photos …)

20160807084152-DSC03004

Un morceau de l’arête qui mène au sommet .. à la descente.

Je finis par rejoindre le col de Piméné et c’est là que je rencontre mes premiers humains depuis la veille en fin d’après-midi.20160807085818-DSC_007220160807090600-DSC03007 Par contre, ils décident de contourner la Petit Piméné par le côté Gavarnie ce que je leur déconseille mais bon .. Du coup, le couple qui arrive au col 10mn après  les suit … Plusieurs autres groupes se succèdent maintenant.20160807092210-DSC_007320160807092216-DSC_0074 Avant de rejoindre mon aire de bivouac je discute de longues minutes avec un couple qui est en train de faire une belle boucle de 3 semaines dans le secteur et qui ce soir dormiront au refuge de Pineta … La route est encore longue mais belle pour eux. Belle rencontre.20160807093138-DSC_0077J’arrive au bivouac vers 10h et je finis mon petit déjeuner. Je pli mon matériel et comme j’ai du temps devant moi, je vais rentrer par la Cabane d’Alans … Ça aussi depuis le temps que je voulais le faire. En descendant vers le refuge, je vois que les vaches ont fait leur apparition.20160807103326-DSC_0082 Pour rejoindre le chemin vers le Plateau d’Alans, je dois les contourner … cette fois, mon béret n’aura pas eu son effet et elles ne se sont pas précipitées vers moi. Cependant j’en connais une qui n’aurait pas aimé :-).20160807103330-DSC_008320160807104118-DSC03016 De nouveau, je me retrouve seul … Une performance à cette heure dans le secteur de Gavarnie. Le chemin devient de plus en plus bucolique.20160807105556-DSC_008420160807110008-DSC_008620160807110012-DSC_0087 A l’approche de la Cabane d’Alans, la vue sur le cirque est superbe, on peut même y voir la cascade. Mais pourquoi je ne suis pas venu ici avant !2016080711073520160807110838-DSC_0091Enfin j’arrive qu niveau de la Cabane. Le berger y redescend  ses moutons.20160807111348-DSC0302120160807111534-DSC_0093 Avant de descendre dans la forêt qui me mènera à Gavarnie, je jette un dernier coup d’œil sur le cirque.20160807111542-DSC_0095Après quelques minutes à suivre des cairns avec le Vignemale en ligne de mire on change de paysage. 20160807111908-DSC_010020160807111900-DSC_0099Très vite le chemin change d’allure, On passe dans le forêt qui est très raide et les genoux commencent à grincer.20160807112506-DSC_0102On fini par surplomber la gendarmerie et son hélicoptère de la sécurité civile qui remplace celui qui s’est dramatiquement écrasé dans le couloir de Gaube au printemps.20160807112736-DSC03025 Des trouées dans la forêt laissent apparaître de belles vues sur certains sommets.20160807113356-DSC_010520160807114508-DSC0302720160807115904-DSC_0109 Le village se rapproche et la fin de ma randonnée aussi.20160807115728-DSC0302920160807122024-DSC03033 Juste avant d’arriver à Gavarnie, on longe un petit cours d’eau. J’y croise 2 sympathiques familles qui pensent aller dans le cirque de Gavarnie. Par là, ça risque d’être long, je les redirige donc vers un chemin un peu moins hostile pour les petites jambes de leurs enfants :-). Avant d’arriver au village, de jolies petites cascades attirent le regard une dernière fois.20160807121636-DSC_011020160807122310-DSC03035 Content de ma nuit des étoiles et de la randonnée dans sa globalité, je peux maintenant rentrer à la maison pour préparer les bagages … car dans 3 jours …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s