Pigeons à la ficelle et randonnée face au Pic des 3 Seigneurs les 10 & 11 décembre 2016

Ce samedi 10 décembre a démarré comme prévu, par une petite visite chez le toubib pour confirmer que mon genou a besoin d’un arthro-scanner en janvier pour voir ce qu’il s’y passe. Ensuite une journée de plus au boulot et à 15h30, retour à la maison pour prendre les affaires et partir en direction du Saint-Barthélemy ou Georges et Patrick ont commencé de se rendre pour investir la Cabane de la Jasse de Cedar comme prévu. J’arrive à un peu moins de 18h à Luzenac et Georges et Patrick étaient redescendu car la cabane était pleine (faut dire quelle est petite). Il faut donc trouvé un plan B et après quelques minutes de réflexion, je me rappelle de la Cabane d’Embanels qui est facile d’accès et comme il fait déjà nuit, c’est ce qu’il nous faut. Reste plus qu’à espérer qu’elle soit dans un état acceptable (il nous en faut pas beaucoup) et qu’il y ait de la place. Georges part devant en VTT et Patrick et moi montons tranquillement à la frontale. Il faut environ 35mn pour arriver et le premier pigeon est en train de cuire.

20161210202926-dsc_370020161210202930-dsc_3701

Nous ne sommes pas seuls. Un jeune couple très sympas était déjà là à l’arrivée de Georges. Comme d’habitude, pendant la cuisson nous entamons de bonnes bouteilles avec un petit foie gras agrémentés des poèmes de nos amis d’un soir. N’étant que 3, Georges cette fois-ci a préféré 2 pigeons qu’un poulet, on innove et vu le contexte, c’est une très bonne idée.

20161210205956-dsc_3705

Pendant que le second pigeon cuit nous partageons le premier et Georges attaque la carcasse. 🙂

20161210214620-dsc_371620161210214610-dsc_3714

Patrick veille sur la suite du repas et fait tourner la ficelle.

20161210215940-dsc_3720

On ne peut pas dire que la cabane soit dans un bon état mais elle nous aura permis de faire notre traditionnelle soirée d’avant Noël. Le plancher du dessus laisse un peu à désirer et les araignées sont assez balaise mais après ce que j’ai pu voir au Costa Rica finalement 🙂 … La nuit aura été réparatrice. Un peu moins pour nos 2 jeunes qui étaient équipés un peu léger. Sur les coups de 8h on sort du duvet et le ciel est impeccable. Il fait assez froid, je dirai entre les -2°c et -3°c. Je pars faire quelques photos en attendant que tout le monde se lève.

20161211080706-dsc_372320161211080730-dsc_372420161211080922-dsc_372820161211081414-dsc_373420161211081852-dsc_3739

Après un rapide petit-déjeuner, les jeunes prennent le chemin du retour pour retrouver un peu de chaleur, Patrick et sa hanche en délicatesse reste à la Cabane et Georges et moi montons vers l’Orhi au pied du Cap de la Dosse.

20161211093818-dsc_374420161211094800-dsc0453620161211094812-dsc_375120161211094946-dsc_375520161211095158-dsc_376020161211095210-dsc_376220161211095252-dsc_376920161211095408-dsc04539

La raide montée dans la forêt est toujours aussi belle et lorsque nous arrivons dans la jasse d’Artières où se trouve l’orhi le panorama est superbe sur la massif du Pic des 3 Seigneurs. J’adore cette rando.

20161211100552-dsc_377220161211100704-dsc_377620161211102550-dsc_377720161211102610-dsc_3779

A côté de l’Orhi nous rencontrons un naturaliste spécialiste des oiseaux et plus particulièrement des rapace. Il est là avec sa lunette monoculaire pour entre autre observer les aigles royaux qui sont en pleine parade avant de se reproduire. Nous discutons ensemble un moment et il nous apprend plein de chose pendant que 3 izards nous observent au sommet du Cap de la Calasse

20161211102855-dsc04543

Avec sa lunette monoculaire, on arrive à les voir parfaitement.

20161211103322-dsc_3781

Après ce bon moment passé en sa compagnie, nous poursuivons notre chemin sur le sentier balcon qui mène à la cabane rouge. Très beau sentier dans une forêt somptueuse avec toujours un aussi beau belvédère.

20161211103332-dsc_378320161211103506-dsc_378520161211103518-dsc_378720161211103920-dsc0454720161211104434-dsc_378920161211104622-dsc_379020161211104736-dsc_379220161211104942-dsc_3794

Au loin, nous voyons le Massif de Talbe où nous devions initialement aller. Les écobuages commencés la veille n’ont pas cesser. Encore une fois, c’est du grand n’importe quoi comme trop souvent par ici.

20161211105730-dsc_380120161211105734-dsc_380220161211105754-dsc_380620161211110230-dsc_3810

Après une petite demie heure de traversée, nous arrivons dans cette belle clairière qui abrite la cabane rouge … qui en fait a toujours été verte.

20161211110522-dsc_3813

Bel endroit pour aller y planter une tente. A chaque fois que je viens ici, je me dis qu’un jour on viendra y bivouaquer avant d’aller attaquer le Pic de le Journalade.

20161211110736-dsc_381520161211110750-dsc_3817

Je sors les bâtons, Georges étalonne l’altimètre à 1450m et nous descendons dans la forêt pour rejoindre Patrick et la Cabane d’Embanels.

20161211113204-dsc_3819

20161211113934-dsc_3822

Pile glacière d’Embanels. Jadis, d’ici de la glace partait jusqu’à Toulouse …

Retour à la cabane qui n’a pas vu le soleil de la journée. On range les affaires et on se prépare à faire un dernier petit repas pour finir les restes :-).

20161211114702-dsc_382320161211120914-dsc_382420161211124016-dsc04558

Dernier coup d’œil à ce plan B de poulet/pigeon à la ficelle avant de descendre à la voiture.

20161211131036-dsc_3828

Pour Georges, ce sera en VTT, cigare aux lèvres !

20161211131903-dsc0455920161211131913-dsc04560

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s