Une nuit au pied du Saint-Barthélemy les 11 et 12 février 2017

Cette semaine, le verdict est tombé pour mon genou et il n’est pas bien lourd … ouf … par contre il va falloir faire une légère intervention dessus fin mars mais rien de grave. il est temps maintenant de retrouver les montagnes malgré la douleur car elles manquent à toute la famille. Malgré la météo nous décidons donc ce week-end du 11 & 12 février de passer le week-end en montagne avec nuit en cabane. Nous jetons notre dévolu sur le Saint-Barthélemy et la Jasse de Sedar.

Lorsque nous arrivons à l’entrée de la piste sur la route de la carrière de talc, il fait assez doux et nous profitons de cette douceur pour pique-niquer à la voiture (c’est toujours ça de moins à monter).

20170211125928-dsc04656

Point positif, il n’y aura pas de portage … de ski car la piste est bien enneigée dès le début.

20170211132336-dsc_413020170211133042-dsc_4134

Très vite, la vue se dégage et malgré le mauvais temps, elle reste très sympa en s’étalant du massif des 3 seigneurs jusqu’au Tarbesou.

20170211133324-dsc_413620170211133544-dsc04663

La randonnée n’est pas difficile et c’est tant mieux car nous sommes quand même un peu chargé … je crois que les skis et chaussure de ski de Flo pèse bien plus lourd que mon matos de ski de randonnée.

20170211133926-dsc04666

On suit la piste jusqu’à la citerne et en chemin on croise des gens qui ont fait le Saint- Barth’ dans la journée dans de bonnes conditions à priori.

20170211134902-dsc0466920170211135514-dsc0467320170211135520-dsc0467420170211140616-dsc04677

En attendant le reste de la famille je fais quelques clichés de la rivière.

20170211141754-dsc_413820170211141952-dsc_414220170211142006-dsc_414520170211142012-dsc_414620170211142538-dsc_415120170211142540-dsc_4152

Et c’est parti pour la traversée de la forêt pour rejoindre notre cabane d’un soir.

20170211143014-dsc0468320170211145034-dsc0468920170211145228-dsc_415420170211145514-dsc04692

Une fois la rivière passée, il faut tirer sur la gauche pour rejoindre une clairière depuis laquelle on devine la cabane alors toute proche.

20170211150742-dsc04694

Nous arrivons en même temps qu’un jeune et sympathique couple avec qui nous partagerons les 6 places disponibles dans la cabane. On profite un peu de la vue avant d’aller couper du bois.

20170211151812-dsc_415620170211151814-dsc_415720170211151828-dsc_416120170211151830-dsc_4162

Le bois coupé, je me lance dans un petit run en montant vers le col histoire de profiter un peu de la neige avant quelle  se croûte avec le vent qui se lève.

20170211161534-dsc0469820170211162140-dsc0470220170211162534-dsc0470420170211163624-dsc0471020170211164014-dsc0471120170211164704-dsc0471420170211164742-dsc04716

Plus je monte et plus la neige se croûte donc je m’arrête 200m au-dessus de la cabane et je me décide à descendre à la rencontre de la petite famille qui se ballade plus bas.

20170211170020-dsc0471720170211170020-dsc0471820170211171032-dsc04719

Malgré la météo, la lumière est superbe au couchant. Il ne fait pas très froid mais l’envie de commencer à se réchauffer auprès d’un bon feu.

20170211171358-dsc_416620170211172654-dsc_417120170211172716-dsc0472120170211172722-dsc_4174

La nuit tombée, nous nous retrouvons tous les 6 pour manger dans une ambiance bien sympa.

20170211192534-dsc_417620170211192602-dsc_4179

Avant d’aller se coucher on se fait une partie de « Barbu ». Ça laisse le temps à la lune, pleine, de faire son apparition alors on sort pour jeter un dernier œil avant de le fermer pour la nuit.

20170211212102-dsc_418120170211212114-dsc_4183


Le vent a bien soufflé pendant la nuit et au réveil nous nous attendons à nous lever sous le soleil et … ça n’est pas vraiment le cas.

20170212085746-dsc_418520170212085750-dsc_418620170212085756-dsc_418720170212085802-dsc_4189

Au-dessus du massif de Talbe et donc de nous c’est même très chargé. Que faire donc ? Nous commençons à voir premiers skieurs sur la crête sud du Saint-Barth au-dessous de la cabane mais ça a l’air très soufflé et verglacé. Donc non, nous n’y monterons pas. On prend notre petit dej et on se prépare quand même à faire une petite randonnée en montant vers le col de Girabal bien que ce soit très chargé dans cette direction. On se prépare donc en conséquence.

20170212094842-dsc_420220170212094854-dsc_420420170212095238-dsc0472820170212103754-dsc_4206

Flo met ses raquettes et je me charge de ses skis et en avant pour quelques mètres de dénivelés.

20170212104620-dsc_420820170212105548-dsc0473220170212105558-dsc0473320170212110612-dsc0473520170212111028-dsc04740

Plus on monte et plus le vent se lève alors on décide de s’arrêter au pied du col en se protégeant derrière un rocher pour se préparer à la petite descente qui nous attend dans une neige bien croûtée.

20170212111748-dsc0474120170212112230-dsc_421120170212112328-dsc04742

Et c’est parti pour un peu moins de 300m de descente avec un bon vent de face :-).

20170212113032-dsc0474420170212113246-dsc0474520170212113354-dsc0474620170212113740-dsc0474920170212113946-dsc0475420170212114212-dsc0475520170212114634-dsc_422020170212115006-dsc04757

Lorsqu’on arrive à la cabane,il y a un petit groupe de 3 randonneurs qui mangent à l’abri du vent. Ils n’ont pas osé rentrer dans la cabane en voyant nos affaires. Nous les invitons donc à se mettre auprès du feu pendant qu’on range nos affaires.  Nous mangeons à notre tour et pendant se temps, quasiment l’intégralité des personnes qui ont tenté le sommet redescendent. Ils ont tous fait demi-tour à cause des conditions donc pas de regret de notre côté. Fin prêts, on se recharge avec nos sacs lourds et plutôt que de descendre par la forêt, nous suivons la piste qui part de la crête.

20170212125206-dsc0475820170212125424-dsc0476020170212125716-dsc0476220170212130100-dsc0476520170212130234-dsc_422820170212130446-dsc_423120170212130456-dsc_423320170212130504-dsc0476620170212130840-dsc_4236

En montant j’avais repéré une belle clairière par laquelle on pouvait descendre. nous la rejoignons donc et partons dedans pour y laisser nos crayonnages.

20170212131124-dsc0477120170212131416-dsc0477220170212131436-dsc0477320170212131436-dsc04774

Ça nous ramène sur la piste forestière par laquelle nous étions monté la veille. La boucle est bouclée.

20170212131904-dsc_424320170212132318-dsc_4248

Il ne fait pas froid du tout. Nous glissons tranquillement jusqu’à la voiture dans une neige très mouillée (sommes nous bien en février ?).

20170212133016-dsc_424920170212133256-dsc_425420170212134208-dsc_426220170212134642-dsc_4267

Le thermomètre de la voiture indique 12°C … tu m’étonnes ! Pour rentrer nous empruntons la route des corniches et on s’arrête à Aixat et sa très jolie église. Derrière elle, nous voyons les traces de notre descente dans la clairière que nous avons emprunter quelques minutes plus tôt.

20170212141938-dsc_4273

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s