4 jours dans le massif du Néouvielle du 9 au 12 mars 2017 – Etapes 3 & 4

Ce matin sur les coups de 6h, notre visiteur qui est arrivé à minuit est parti. Nous  n’aurons donc pas eu le temps de faire connaissance :-).Nous nous réveillons pas trop tard car la journée va être longue. La météo est resté très belle malgré l’apparition de quelques nuages bien discrets.

20170311074342-DSC_516620170311074910-DSC04994

Les sacs de nouveau remplis au taquet, nous reprenons le chemin de la Hourquette Bracque que nous avons testé la veille au soir.

De la hourquette, nous ne nous attardons pas trop sur la vue pour en avoir profiter la veille au soir sous une autre lumière … mais quand même.

Maintenant il faut trouver un moyen de descendre car de l’autre côté, il y a pas mal de cailloux sur une vingtaine de mètres et les options ne sont pas légion. Il y aura donc l’option ski choisie par Georges et moi-même qui est de partir chercher un petit passage sur la droite et celle des splitboarder qui est plus de partir dans le petit passage juste à notre verticale ce qui coûtera un petit fond de pantalon à FX ;-).

20170311094646-DSC0501420170311094806-DSC05015

Ce mauvais passage derrière nous, nous descendons au bord du Lac de Bastan sur une neige bien dure.

20170311095346-DSC_518020170311095350-DSC_518120170311095624-DSC0501820170311100034-DSC05020

Nous devons maintenant contourner le lac pour rejoindre la base de la Hourquette Nère qui semble plus sévère que la précédente et ce ne sont pas les petits points bleus sur la carte qui vont nous laisser penser le contraire. De temps en temps nous nous retournons pour regarder le col que nous avons descendu sur la gauche et sur la droite la Hourquette de Caderolle que Georges et Philou ont monté il y a deux jours pour rejoindre la vallée de Cloutou.

Le lac contourné, nous recollons les peau et nous ré-équipons des couteaux pour aborder la Hourquette Nère.

20170311103320-DSC0502320170311104554-DSC_519220170311105534-DSC_5196

Arrivée 150m en dessous de la Hourquette qui nous fait face 500m plus loin, nous avons là aussi 2 options. Soit de monter au-dessus de la barre rocheuse ce qui semble conseillé par la carte IGN, soit contourner la barre par le dessous en faisant une grande traversée assez raide et attaquer la montée du col de face. C’est la 2ème option que nous avons choisi car elle nous semblait la plus safe. Chacun y va donc à sa façon: moi en peaux couteaux, Georges et FX en crampons par travers et Philou en direct histoire de se mettre dans le rouge :-).

De là on découvre la vue sur la grande vallée d’Aygues Cluses.

20170311112052-DSC_519920170311112058-DSC_520020170311112124-DSC_520220170311114120-DSC_5206

On prend un peu de temps pour souffler un peu avant de descendre vers la cabane d’Aygues-Cluses pour y manger un morceau. Là par contre la descente sr fait sur une neige majoritairement béton.

Déjà 2 cols de passés, il fait une chaleur impressionnante pour un mois de mars et nous devons faire attention à bien mettre de la crème (:-)). Nous changeons d’ambiance car maintenant nous ne sommes plus seul dans la montagne. Il fait beau, nous sommes samedi et nous sommes à 2,5h de Barèges. En plus quelques skieurs dégueulent des 4 termes en provenance de La Mongie. Nous maintenant nous avons un 3ème col à monter, il s’agit du Col de Madamète. C’est alors parti pour une belle courses dans des sculptures de neiges magnifiques.

Philou a pris la tangente pour faire le Pic de Madamète avec 3 toulousains partis à la journée. Nous l’attendons donc au col pour reposer les épaules et les jambes qui commencent à être lourdes.

Nous basculons maintenant dans le massif des grands lacs du Néouvielle (Aubert, Aumar, Oredon, …). Ça commence par une délicieuse descente vers le lac de Madamète (ou Gourguet de Madamète). Le soleil a fait son taf et c’est top comme en attestent les traces !!!

20170311152140-DSC0507320170311152358-DSC0507520170311152402-DSC_525220170311152650-DSC05076

Ensuite on se tente un descente en direct vers la lac d’Aumar sans passer par le passage habituel mais face au superbe Néouvielle. Au fur et à mesure que nous descendons, la neige alourdie pas mal et surtout l’impression d’être au milieu d’un four solaire devient de plus en plus intense !!!

20170311152810-DSC_525720170311152818-DSC_5259

Une fois arrivés au lac d’Aubert, nous décidons de passer par les Laquettes pour faire dans le bucolique … tant pis pour nos splitboarders qui vont devoir gérer leurs 2 jambes :-).

Il y a une trace sur la dernière Laquette, on se tente donc la traversée mais vue la chaleur ça n’était surement pas prudent … ce qu’a confirmer une petit trou d’eau que nous avons pu apercevoir en plein milieu. Mais au final tout c’est bien passé et il est temps de se retrouver devant une bonne bière au refuge d’Oredon pour retrouver un peu de lucidité ;-).

Après 14km et 1300m de dénivelé bien chargés, nous arrivons enfin au superbe refuge gardé d’Oredon. Là nous rencontrons un groupe de jeune retraités qui viennent de faire le Néouvielle dans des conditions de rêve. Je me rappelle alors au bon souvenirs de la dernière fois où j’y suis monté de nuit pour y faire le lever de soleil.

20140614054858-dsc08286

Et la fois où nous y étions montés lors de notre hivernale bigourdane.

img_4405

Mais le plus important est l’arrivée de Christophe ( le gardien du refuge) avec les bouteilles de bière artisanale de la vallée d’Aure. Perso je n’avais plus d’eau depuis la moitié de la montée au col de Madamète et ça a fait du bien au gosier.

Le temps commence à ce couvrir mais on espère encore avoir une belle éclaircie le lendemain pour faire le Soum de Monpelat avant de rentrer dans nos pénates. Au menu de ce soir c’est Garbure et sauté de porc avec du riz … on sait recevoir aussi de ce coté de la Bigorre 🙂 !

20170311193132-DSC_5282

Moi je regrette de ne pas m’être repoudré le nez au Col de Madamète car la petite heure et demie passée dans le four solaire aura laissé des traces sur mon visage …

Après le repas nous sortons voir le ciel et la couverture nuageuse s’amplifie …

Nous partageons notre chambre avec la fine équipe de retraités et c’est un petit concert de ronflements qui va accompagner notre nuit. Sur les coup de 4h de matin, je me lève pour aller soulager un besoin pressent et là le ciel est tout bouché et un petit grésil tombe. Ça part mal pour le lendemain matin …


En effet au petit matin, la météo n’est pas bonne. On prend un petit déjeuner rapide et nous décidons de partir par la route jusqu’au parking et monter au barrage de l’Oule par la piste.

Pour descendre, nous passons par le chemin qui passe en dessous de la route ce qui permet de couper. Nous l’avions tenté de nuit l’an passé avec les filles mais une avalanche avait coupé le passage. Là ça passe mais en descente c’est un peu chaud …

Au parking du bas, il n’y a plus de neige sur le versant sud et donc sur la piste qui monte au barrage du coup c’est portage.

DCIM100GOPROG0103993.DCIM100GOPROG0113998.DCIM100GOPROG0134057.DCIM100GOPROG0154062.

Avec un bon rythme nous arrivons au barrage. En chemin nous croisons des tas de coureurs qui participent à un trail les pieds dans la neige … chacun son sale goût comme disait ma tante jadis :-). Nous, on se dirige tranquillement vers le télésiège pépère qui va nous remonter à la station.

Arrivés au col de Portet, nous sommes au-dessus des nuages mais au fur et à mesure de notre descente, nous finissons bien par nous retrouver dans le pâté. Ça n’est qu’une centaine de mètre avant d’arriver à Espiaube que nous finissons par traverser cette couche de nuages. Et voilà la printanière qui se termine. Avant de se quitter, on se fait une petite pizza à Saint-Lary et au final je serai de retour à la maison, pile pour assister au concert de Piano d’Antoine qui a fait un tabac !

DSC_5305

Je crois que tout le monde peut le dire en cœur: « On sait recevoir en Bigorre !!! »

Publicités

Une réflexion sur “4 jours dans le massif du Néouvielle du 9 au 12 mars 2017 – Etapes 3 & 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s