L’Etang d’Ayes le 7 mai 2017

Ce 7 mai nous sommes partis entre amis faire la randonnée à l’Etang d’Ayes.

Comme pour la Cascade d’Ars il y a 15 jours, nous sommes partis après avoir voté de bonne heure. La météo annoncées est plutôt ensoleillée mais finalement, les nuages l’auront emporté sur le soleil quasiment toute la journée. Il semblait faire meilleur plus bas dans la vallée. Nous arrivons donc au Col de la Core, départ de la randonnée.

20170507095414-DSC_717320170507095426-DSC_7174

Nous décollons vers 11h en suivant Jean-Luc … mais le chemin ne ressemble pas à celui que nous prenons d’habitude …

20170507100613-DSC0546020170507101204-DSC05462

La végétation est plutôt dense … et il ne nous faut pas longtemps pour nous rendre compte que nous faisons fausse route et que le chemin est au-dessus. Alors demi-tour et dès que nous le pouvons, on coupe.

20170507102212-DSC05464

D’un autre côté certains avaient froid ce qui n’est plus le cas maintenant. Nous nous engageons donc maintenant sur le bon chemin :-).

Avant de quitter la forêt, nous ramassons du bois pour notre feu au bord du lac (il n’y a pas de bois là-haut). C’est à partir de là que le chemin monte pour rejoindre le Col d’Auédole.

Nous arrivons à la croisée des chemins qui mène l’un à l’étang et la cabane d’Eychelle et l’autre qui nous intéresse plus au col d’Auéole. A partir de maintenant ça ne monte quasiment plus.

Au col, il ne reste qu’une petite demie heure pour atteindre l’Etang d’Ayes qui est légèrement en contrebas.

Une fois arrivés, tout s’organise :-). Le feu démarre, les bouteilles s’ouvrent et le soleil … fait une timide apparition. C’est l’occasion ‘en apprendre beaucoup sur les uns et les autres comme pare exemple que Jean-Luc est un chien … La nature nous réserve des mystères incroyable 🙂 !!!

Avant le dessert, on se fait un petit vol au-dessus du lac histoire de voir toutes les couleur qu’il peut avoir vu de là-haut.

DCIM100MEDIADJI_0006.JPGDCIM100MEDIADJI_0002.JPGDCIM100MEDIADJI_0008.JPGDCIM100MEDIADJI_0010.JPGDCIM100MEDIADJI_0012.JPGDCIM100MEDIADJI_0015.JPGDCIM100MEDIADJI_0017.JPG

Nous prenons notre temps et ça fait du bien après les semaines chargées que l’on peut connaître ces derniers temps. Cependant, il nous reste le retour à faire et nous levons le camps tranquillement pour retourner au col.

Ici c’est aussi un endroit idéal pour faire un petit vol alors on en profite.

DCIM100MEDIADJI_0029.JPGDCIM100MEDIADJI_0031.JPGDCIM100MEDIADJI_0033.JPGDCIM100MEDIADJI_0038.JPG

7 minutes de vol et 2 cons qui viennent ramener leur fraise avec une bêtise incroyable mais qui on préférer partir plutôt que de faire une très grosse bêtise … J’en profite pour faire une petite aparté:

Avant il est bon de rappeler qu’un drone n’est pas une arme de guerre ni un appareil intrusif voué à espionner le randonneur intrépide, une caméra avec un bon zoom l’est bien plus. Moi je m’en sers pour voir les paysages sous un autre angle. Certes c’est un peu bruyant, ça ressemble à un gros essaim d’abeilles mais sur une zone donnée je ne vole pas plus de 10mn et à des altitudes relativement importantes. Par exemple au Col d’Auédole où l’imbécillité humaine est apparue, je n’ai volé que 7mn donc la gène occasionnée est limitée dans le temps. De plus je tache de ne pas survoler les gens et lorsque je le fais par la force des choses, je ne le fais pas de près sauf éventuellement mes amis mais ça n’est pas ce que je recherche. Pour finir sachez que je prends tous les renseignements nécessaires pour connaître les autorisations de vols qui émane de la DGAC et je ne m’amuserais pas à survoler des zones interdites.
Donc si un jour vous me croisez en montagne ou ailleurs, moi ou un autre possesseur de drone, faites comme 99% des gens que j’ai rencontré jusqu’à maintenant, attisez votre curiosité et on se fera un plaisir de vous montrer les images en temps réel sur notre écran sinon, gardez votre agressivité pour vous ou au pire passez votre chemin.

Ca fait du bien. Passons à la suite de notre randonnée qui touche à sa fin. Après que Romain se soit pris une petite gamelle qui aura nécessité un petit soin à la main, nous arrivons sur un promontoire que j’avais repéré en montant et d’où un vol peu rendre la vue du l’Etang de Bethmale très intéressante. Malgré le vent je tente le coup sans me risquer non plus à l’envoyer trop loin.

DCIM100MEDIADJI_0041.JPGDCIM100MEDIADJI_0044.JPGDCIM100MEDIADJI_0045.JPGDCIM100MEDIADJI_0046.JPGDCIM100MEDIADJI_0049.JPGDCIM100MEDIADJI_0054.JPG

Il ne nous reste plus qu’à retourner prudemment au col de la Core et d’aller prendre un pot sur une terrasse d’un café de Castillon en Couseran.

C’est dans la voiture que nous apprendrons qui est notre président pour les 5 prochaines années … mais là on sort du périmètre du blog …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s